Mieux cerner les objectifs du Grenelle de l’environnement

Actuellement, notre écosystème est de plus en plus menacé et les gens commencent à en prendre conscience. Avec le grenelle de l’environnement, des représentants de gouvernement, des ONG, associations professionnelles ont mis en place des politiques et mesures nécessaires afin de restaurer et protéger la biodiversité et l’écologie. Ces actions ont pour objectifs de sauvegarder la biodiversité.

Qu’est-ce que le Grenelle de l’environnement exactement ?

Le terme GRENELLE a été choisi pour désigner l’accord de Grenelle signé en 1968 avec des organisations non gouvernementales, des associations et des représentants du gouvernement. Grenelle de l’environnement représente la grande initiative du Président de la république Nicolas Sarkozy et d’un ministre de l’écologie.

Il regroupe les conférences organisées en France en 2007. L’objectif de cette réunion est de prendre des bonnes décisions sur le développement durable et l’écologie. Il s’agissait de restaurer la biodiversité et d’établir des plans régionaux écologiquement cohérents et aussi de la trame bleue et verte. Ces rencontres avaient également pour but de prendre des mesures nécessaires pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et à améliorer l’efficacité énergétique sans oublier la bonne gestion des déchets. Alors, les objectifs mis en place pendant ces rencontres se focalisaient principalement sur la biodiversité et la protection de l’écosystème sur le long terme. Plusieurs lois ont été donc établies et ils ont été publiés juste après les sommets. Ces différentes actions ont également permis de mettre en œuvre des nouvelles politiques environnementales. cliquez ici pour vous aider à mieux cerner tous les objectifs du Grenelle de l’environnement.

Grenelle de l’environnement : Problème climatique et transition énergétique 

Lors de la réunion, le réchauffement climatique a été évoqué, car c’est un problème très inquiétant pour l’environnement et pour la santé des humains. Et la cause de ce problème est principalement la pollution générée par les fumées de transport. Les voitures moins polluantes sont donc à privilégier, c’est pourquoi il faut adopter une sorte d’écotaxe kilométrique. Le Grenelle a décidé de créer des infrastructures de transport en commun et aussi des parcs. Il vise aussi à élargir les voies maritimes et à établir des nouvelles voies ferroviaires. Avec ces rencontres, des nouvelles normes de construction et de l’habitat font également partie des propositions. C’est la raison pour laquelle, des dispositifs incitatifs sont mis en place afin de promouvoir la rénovation énergétique des bâtiments qui consomment trop d’énergie. Concernant l’énergie, le Grenelle de l’environnement a décidé de privilégier les énergies renouvelables. Les lampes à incandescence ne seront plus permises. Il ne faut plus utiliser les produits et matériels qui contiennent des composants plus nocifs.

Les objectifs de Grenelle de l’environnement sur la biodiversité et l’agriculture

La conservation, restauration et le sauvegarde de la nature sont parmi les principaux objectifs de Grenelle. Ce dernier veut coexister la biodiversité avec tout projet qui sont relatif à l’aménagement du territoire. Pour plus d’explication, la fonction de ce dispositif est de lier l’espace naturel et de permettre ensuite à toutes les espèces que ce soit animal ou végétal de bien circuler en toute liberté. Cette idée de relier les espaces verts met en évidence la restauration des espaces verts en milieu urbain, et également la mise en place des corridors écologiques.

Dans le domaine de l’agriculture, cette activité est responsable de la transmission de certains gaz à effet de serre. Grenelle de l’environnement a proposé des solutions efficaces pour le développement durable. Ses objectifs sont donc d’étendre les surfaces cultivées, d’interdire d’utilisation des pesticides dans l’agriculture, notamment les fruits et légumes et aussi les céréales. Il a promulgué un décret pour réglementer correctement l’utilisation des OGM.

Grenelle de l’environnement et la mise en place de la trame Verte et Bleue

La trame verte et bleue concerne la déclinaison du réseau écologique en Europe et a pour but de freiner la perte de biodiversité. Elle représente un réseau de nombreux territoires aquatiques et écologiques ainsi que terrestres définies par une carte de cohérence écologique régionales. La trame verte fait référence à l’environnement terrestre comme les milieux naturels et semi-naturels et bleue correspond au monde aquatique. Cette trame est basée sur les actions régionales pour la biodiversité. Elle permet d’effectuer une restauration écologique dans une zone donnée. Non seulement cela, mais elle peut également se refléter de manière spécifique par la restauration, la gestion et l’exploitation, ainsi que la mise en place d’éco ducs et des stratégies locales et régionales concertées. Elle doit donc permettre aux espèces sauvages végétales et animales de se déplacer librement afin d’accomplir les étapes essentielles de leur cycle de vie tels que la reproduction, l’alimentation, etc. Avec cette trame, il devrait également être possible de promouvoir les échanges génétiques importants à la survie de chaque espèce. Bref, elle est donc un outil et une cadre important pour la restauration de l’écologie ainsi que l’aménagement du territoire français.

 

 

 

 

 

 

 

Comment optimiser mon installation photovoltaïque ?
Peut-on chauffer une piscine avec le chauffage solaire ?